Blog SHF-France

Page précédente / Retour au Blog / Retour à SHF-France

AUTOMOBILISTES PARISIENS, ATTENTION ! LA VIGNETTE D'ANNE HIDALGO S'IMPOSE À TOUS AU 1ER JANVIER

WebBlogue SHF-France

synthèse billet La voix des personnes vulnérables…
Lets WIN, Keep on Fighting. (Steve Jobs)
Traduction : il faut gagner. et, continuer le combat

« AUTOMOBILISTES PARISIENS, ATTENTION ! LA VIGNETTE D'ANNE HIDALGO S'IMPOSE À TOUS AU 1ER JANVIER » - capital.fr

Résumé :

A partir de janvier prochain, une vignette auto sera imposée tous les automobilistes qui veulent rouler dans Paris. Et gare aux amendes en cas d’oubli.

(…)

Lire l'article original et complet

A Tous ceux qui se sont battus, et à ceux qui un jour devront le faire… Une pensée, rien qu'une petite pensée pour eux.

Pollution : les vignettes automobiles font leur grand retour

WebBlogue SHF-France

synthèse billet La voix des personnes vulnérables…
Lets WIN, Keep on Fighting. (Steve Jobs)
Traduction : il faut gagner. et, continuer le combat

« Pollution : les vignettes automobiles font leur grand retour » - lefigaro.fr

Résumé :

EST CE QUE MADAME LA MINISTRE A PRÉVU UNE DÉROGATION POUR PASTILLE VERTE POUR PERSONNE HANDICAPÉE

DOCUMENT - Après l'avoir enterré à la fin de l'année dernière, Ségolène Royal envisage de réinstaurer, à partir du 1er juillet, le dispositif des pastilles à six couleurs pour identifier les véhicules les moins polluants. Explications.

Adieu les pastilles vertes, bonjour les pastilles vertes, violettes, orange, bordeaux et grises! C'est quasiment officiel: les petits autocollants feront leur grand retour sur les pare-brise des automobiles à partir du 1er juillet prochain. Un projet d'arrêté - non daté et non signé - du ministère de l'Écologie, publié sur son site Internet, l'annonce. Il n'est toutefois pas encore paru au Journal Officiel. Il s'agit de la troisième mouture du dispositif baptisé «Certificat sur la qualité de l'air». Après une première présentation d'un projet avec six pastilles de couleur, la ministre avait dévoilé à la fin de l'année dernière une seconde version avec quatre couleurs uniquement. Ségolène Royal est donc finalement revenue en arrière «à l'issue d'une concertation qui a permis aux collectivités locales de faire part de leurs attentes», explique le ministère de l'Écologie.

(…)

Lire l'article original et complet

A Tous ceux qui se sont battus, et à ceux qui un jour devront le faire… Une pensée, rien qu'une petite pensée pour eux.

Impôts : déclaration en ligne, obligatoire pour qui ?

WebBlogue SHF-France

synthèse billet La voix des personnes vulnérables…
Lets WIN, Keep on Fighting. (Steve Jobs)
Traduction : il faut gagner. et, continuer le combat

« Impôts : déclaration en ligne, obligatoire pour qui ? » - handicap.fr

Résumé :

C'en est bientôt fini du « tout papier » pour déclarer ses impôts. Afin « d'alléger la charge administrative de traitement de l'impôt », la déclaration en ligne va progressivement s'imposer d'ici 2019 ; les premières « obligations » concernent déjà une partie des déclarants. A l'occasion de la campagne nationale lancée le 13 avril 2016, le Gouvernement publie un mode d'emploi de la déclaration sur les revenus 2015, qui permet de comprendre dans le détail chaque étape de cette procédure (en lien ci-dessous).

(…)

Lire l'article original et complet

A Tous ceux qui se sont battus, et à ceux qui un jour devront le faire… Une pensée, rien qu'une petite pensée pour eux.

Le Maire épinglé sur Internet pour s'être garé sur une place handicapée

WebBlogue SHF-France

synthèse billet La voix des personnes vulnérables…
Lets WIN, Keep on Fighting. (Steve Jobs)
Traduction : il faut gagner. et, continuer le combat

« Le Maire épinglé sur Internet pour s'être garé sur une place handicapée » - ladepeche.fr

Résumé :

En allant chercher son pain, hier matin, le maire de Roquefort ne pensait pas provoquer la colère des internautes. C'était sans compter les usagers des réseaux sociaux qui ont bien vite relayé l'information : pour faire ses courses, Jean-Pierre Pin s'est garé sur une place handicapée. Photo à l'appui, une internaute a en effet fustigé le manque d'esprit civique de l'élu, qui n'est atteint d'aucun handicap. Sur le cliché, le cabriolet allemand de Jean-Pierre Pin est pourtant garé sur la place réservée d'un parking de grande surface et le commentaire qui l'accompagne relate une altercation mettant en scène un «élu qui joue les caïds et se montre menaçant physiquement lorsque la remarque lui est faite de façon civilisée (...) Bref, encore un élu qui se prend pour un voyou.»

(…)

Lire l'article original et complet

A Tous ceux qui se sont battus, et à ceux qui un jour devront le faire… Une pensée, rien qu'une petite pensée pour eux.

Andréa, autiste et bachelier à 13 ans avec mention très bien

WebBlogue SHF-France

synthèse billet La voix des personnes vulnérables…
Lets WIN, Keep on Fighting. (Steve Jobs)
Traduction : il faut gagner. et, continuer le combat

« Andréa, autiste et bachelier à 13 ans avec mention très bien » -.tf1.fr/

Résumé :

Ce (très) jeune lycéen est atteint depuis son plus jeune âge du syndrome d'Asperger, une forme particulière d'autisme qui favorise le goût pour les mathématiques.

(…)

Lire l'article original et complet

A Tous ceux qui se sont battus, et à ceux qui un jour devront le faire… Une pensée, rien qu'une petite pensée pour eux.

Garé à tort sur une place handicapé, un automobiliste devient la risée de la toile (vidéo)

WebBlogue SHF-France

synthèse billet La voix des personnes vulnérables…
Lets WIN, Keep on Fighting. (Steve Jobs)
Traduction : il faut gagner. et, continuer le combat

« Garé à tort sur une place handicapé, un automobiliste devient la risée de la toile (vidéo) » - rtbf.be

Résumé :



Mercredi 24 juin 2015 à Maringá au Brésil, un automobiliste a eu une mauvaise surprise en récupérant sa voiture qui était stationnée sur une place réservée aux personnes handicapées.

Le véhicule était recouvert de post-it bleus et blancs pour former le pictogramme du stationnement réservé aux handicapés.

Fou de rage et sans aucun doute gêné par la situation, l'homme a retiré une partie des papiers adhésifs présents sur le pare-brise et sur la vitre de sa portière avant de partir en trombe sous les huées de la foule qui s’était rassemblée autour de l’engin pour admirer la performance.

(…)

Lire l'article original et complet

A Tous ceux qui se sont battus, et à ceux qui un jour devront le faire… Une pensée, rien qu'une petite pensée pour eux.

«Les taxis ont du cœur» redonnent le sourire aux enfants

WebBlogue SHF-France

synthèse billet La voix des personnes vulnérables…
Lets WIN, Keep on Fighting. (Steve Jobs)
Traduction : il faut gagner. et, continuer le combat

« «Les taxis ont du cœur» redonnent le sourire aux enfants » - ladepeche.fr

Résumé :

Les taxis de l'Aude se mobilisent avec l'opération «les taxis ont du cœur», samedi 13 juin, en offrant aux enfants handicapés ou malades une journée de partage et de découverte à la réserve africaine de Sigean.

(…)

Lire l'article original et complet

A Tous ceux qui se sont battus, et à ceux qui un jour devront le faire… Une pensée, rien qu'une petite pensée pour eux.

J'accuse … !

WebBlogue SHF-France

synthèse billet La voix des personnes vulnérables…
Lets WIN, Keep on Fighting. (Steve Jobs)
Traduction : il faut gagner. et, continuer le combat

« J'accuse … ! » - agoravox.fr

J'accuse … !

Lettre ouverte à Marisol Touraine

Madame La Ministre,

Je vous écris pour vous annoncer une terrible nouvelle. Un enfant ne grandira plus désormais. Un enfant est mort.

Ce n'est pas une maladie qui l'a tué, ni un tragique accident, ni un coup de la fatalité.

Non. Un enfant est mort, condamné par l'hôpital public français.

Et pourtant tout avait bien commencé. Sur l'aventure de la vie, il y a ce couple, comme des milliers d'autres, qui s'aime et qui attend un bébé. Neuf mois d'une parenthèse enchantée où tout se déroule bien, neuf mois d'une attente suspendue à toutes les promesses, neuf mois où le ventre s'arrondit de cette vie faite de chair, de sang et d'espoirs. Ce ventre qui s'alourdit d'un petit être inconnu en même temps que s'allège, dans cette magie de la transmission, le poids de notre condition d'homme.

Car donner la vie, c'est déjouer la mort.

Donner la vie, c'est parier que demain sera renouvelé.

Que demain ne s'arrêtera pas.

Un enfant est mort et demain s'est arrêté.

Et pourtant tout avait bien commencé.

Comme ce vendredi matin où une jeune femme se rend à l'hôpital pour son suivi intensif de grossesse : elle est à 40 semaines et 6 jours. Plus que quelques heures avant son terme. Plus que quelques heures avant l'arrivée de son enfant. La sage-femme qui l'accueille lui dit que ce n'est vraiment pas le jour pour accoucher, que les salles d'accouchements sont pleines. C'est dit dans un sourire, sur un ton presque léger. Mais c'est dit quand même.

Madame, nous sommes le vendredi 13 mars : c'est le début de la grève des gardes et des urgences lancée par les syndicats du monde de la santé pour manifester contre votre projet de loi. Un week-end de surchauffe qui s'annonce pour les hôpitaux publics. Ces deux jours, comme l'a prévenu le collectif du « Mouvement pour la santé de tous » à l'initiative de cette grève nationale, seront « un week-end de santé morte ».

La veille de ce vendredi, la jeune femme reçoit un coup de fil de l'hôpital pour déplacer son rendez-vous : ce ne sera plus 14h mais 10h30. La secrétaire ne lui donne pas de raison précise. Elle dit simplement que « ça l'arrange comme ça ».

Tout avait bien commencé.

10h30, ce vendredi 13 mars, la sage-femme pose un monitoring pour entendre les battements de cœur du bébé. La future maman se porte comme un charme, bébé aussi apparemment. Une grossesse de magazine, comme le souligne la deuxième sage-femme qui fait l'échographie. Tous les signes indiquent que l'accouchement ne va pas tarder : la présence de contractions régulières, le col ouvert.

Tout va bien.

Il y a cependant une interrogation. Ce doppler du cordon ombilical qui indique une donnée inhabituelle. Une variante par rapport à la norme, comme dira plus tard le médecin de garde. On arrive à une certaine limite dans la qualité des échanges gazeux. La sage-femme appelle le médecin par téléphone pour lui faire part de ces résultats. Une brève conversation, puis l'obstétricien propose d'appliquer le protocole : faire revenir la jeune femme dans 48 heures. Avant de raccrocher, la sage-femme répond qu'elle préfère quand même revoir la patiente dès le lendemain matin.

Tout avait bien commencé.

Il y a juste cette interrogation et un protocole à demi-appliqué, à moitié respecté.

Avant de repartir, la future maman a regardé les deux-sages femmes. Droit dans les yeux. Une angoisse l'avait prise à cause de cette histoire de doppler, de ces échanges gazeux réduits dans le cordon ombilical. C'est alors qu'elle a eu cette phrase, incroyable, terrible, inattendue. Instinct d'une mère qui sent que quelque chose va mal, que ça peut mal tourner.

« Je ne veux pas revenir avec un bébé mort ».

On a lui a dit de ne pas s'inquiéter. De revenir le lendemain matin.

Elle est revenue à l'hôpital. Pas le lendemain matin. Mais quelques heures plus tard, dans la nuit. Et lorsque on l'a opérée d'une césarienne en urgence, son bébé était mort.

Cette maman, c'est moi.

Sur l'aventure de la vie, il y a ce couple, comme des milliers d'autres, qui attend un bébé. Mais en quelques heures, tout a basculé. Neuf mois qui s'anéantissent soudainement dans la mort, l'horreur et le désespoir.

Madame la Ministre des Affaires sociales, de la Santé et du Droit des femmes, entendez aujourd'hui ce cri de colère.

J'accuse l'Etat français de mettre en péril la vie des mamans et de leurs bébés, en fermant des maternités et en jetant toutes ces femmes à l'arbitraire d'équipes médicales débordées, elles-mêmes confrontées à des logiques budgétaires au sein duquel l'humain se retrouve broyé.

J'accuse l'Etat français d'engendrer la déshumanisation de notre système de santé publique, un système de santé d'autant plus médicalisé et technicisé qu'il en devient inhumain, un système de santé qui déroule froidement des protocoles et réduit les patients à de simples données cliniques.

J'accuse l'Etat français de se désinvestir de sa mission qui est de protéger la vie de ses citoyens, en disséquant sur la table d'opération nos hôpitaux, surchargés et intoxiqués, de réduire drastiquement les moyens financiers sans augmenter pour autant ni mieux former le personnel de santé.

J'accuse l'Etat français d'avoir failli à son devoir, ce vendredi 13 mars 2015 : celui de prendre soin d'une jeune maman qui allait mettre au monde un bébé dans un hôpital public.

La mort d'un enfant est une perte irrémédiable pour les parents.

Mais c'est aussi une perte pour la société.

Madame, j'ai honte pour vous, j'ai honte pour la France.

J'ai honte pour vous parce que vous êtes la garante des Droits des Femmes et que parmi ces droits, il en est un qui est fondamental, non négociable, sacré : le droit, pour chaque femme qui va donner la vie, d'être prise en charge dans des conditions de sécurité absolue pour elle et pour son bébé.

J'ai honte pour la France, cette France qui est la cinquième puissance économique au monde, qui a le devoir de protéger tous ses enfants et qui n'est pas capable, au XXIème siècle, de donner la vie à des bébés qui arrivent pourtant à terme. Cette France qui détient le triste record du taux de bébés morts le plus élevé d'Europe. La mort d'un enfant, c'est toujours une mort de trop.

Aujourd'hui, j'exige que l'Etat français prenne ses responsabilités. Pour que ce drame ne se reproduise plus.

Madame, vous ne pourrez jamais me rendre ma fille.

Mais vous pouvez me rendre ma dignité.

De mère. De femme. De citoyenne.

 

A Tous ceux qui se sont battus, et à ceux qui un jour devront le faire… Une pensée, rien qu'une petite pensée pour eux.

Le gendarme manquant de courtoisie sera sanctionné

WebBlogue SHF-France

synthèse billet La voix des personnes vulnérables…
Lets WIN, Keep on Fighting. (Steve Jobs)
Traduction : il faut gagner. et, continuer le combat

« PERONNE (80) Le gendarme manquant de courtoisie sera sanctionné » - courrier-picard.fr

Résumé : C’est un homme en colère qui s’est présenté, vendredi 20 février, vers 11 h 20 dans notre bureau de Péronne. José Da Costa habite Villers Carbonnel. Handicapé, il a une carte l’autorisant à stationner sur les places réservées aux handicapés. « Je suis allé place Daudré pour me garer sur l’emplacement réservé aux handicapés et aller à la pharmacie. Il était onze heures pile. J’ai vu du monde, des gens qui prenaient des photos et j’ai découvert que la place réservé était occupée par une voiture de gendarmerie. Je me suis garé juste derrière elle, je suis descendu et j’ai pris moi aussi une photo car j’étais scandalisé par ce manque de respect. Le gendarme est arrivé quelques minutes après, il n’a même pas eu l’amabilité de s’excuser. Il n’a rien dit. Il est monté dans sa voiture, et il a juste fait un signe du bras et de la main pour me demander de bouger ma voiture. De nombreuses passants et des clients de la pharmacie ont assisté à la scène. Tous étaient outrés ». Et la colère de José Da Costa s’est renforcée quand il a découvert qu’au même moment, à quelques mètres de là, les policiers municipaux verbalisaient les voitures des automobilistes qui n’avaient pas mis leur disque. « Ils auraient mieux fait de venir verbaliser ce gendarme. C’est une véritable honte. »

(…)

Lire l'article original et complet

A Tous ceux qui se sont battus, et à ceux qui un jour devront le faire… Une pensée, rien qu'une petite pensée pour eux.

Albi : un adulte handicapé mental est devenu apatride

WebBlogue SHF-France

synthèse billet La voix des personnes vulnérables…
Lets WIN, Keep on Fighting. (Steve Jobs)
Traduction : il faut gagner. et, continuer le combat

« Albi : un adulte handicapé mental est devenu apatride » - france3

Résumé : Handicapé mental, Jean est né à Albi de parents étrangers,il a toujours vécu dans la région, mais n'a jamais mis à jour ses papiers d'identité. Des papiers impossible à refaire aujourd'hui, un document essentiel ayant été perdu par l'administration

(…)

Lire l'article original et complet

A Tous ceux qui se sont battus, et à ceux qui un jour devront le faire… Une pensée, rien qu'une petite pensée pour eux.

Le dérangeant quotidien des cobayes professionnels

WebBlogue SHF-France

synthèse billet La voix des personnes vulnérables…
Lets WIN, Keep on Fighting. (Steve Jobs)
Traduction : il faut gagner. et, continuer le combat

« Le dérangeant quotidien des cobayes professionnels » - http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr

Résumé : Dans le débat sur la marchandisation du corps humain, on évoque le plus fréquemment la prostitution – comme le rappelle crûment, ces jours-ci, le procès de l'affaire du Carlton –, la gestation pour autrui, la vente d'ovocytes et le trafic de divers organes. Cependant, on a tendance à laisser en lisière un autre genre de transactions, tout à fait légales, grâce auxquelles des volontaires sains prêtent, en l'échange d'une indemnisation, leur organisme à l'industrie pharmaceutique pour des essais cliniques. Il s'agit essentiellement des essais dits de phase 1 – qui précèdent ceux sur les malades –, dont l'objectif consiste à évaluer la tolérance des sujets aux nouveaux médicaments et à détecter d'éventuels effets secondaires. Sur le papier, un certain nombre de règles encadrent ces essais mais, par ces temps de crise économique, on voit l'apparition d'une véritable classe de cobayes professionnels qui, parfaitement au fait de ces règles, mettent au point des stratégies pour en contourner certaines. Et finalement vivre en louant leur corps, en s'exposant à répétition à des dizaines de molécules dont ils sont chargés de déterminer l'innocuité... ou la dangerosité.

(…)

Lire l'article original et complet

A Tous ceux qui se sont battus, et à ceux qui un jour devront le faire… Une pensée, rien qu'une petite pensée pour eux.

Expo photo femmes handicapées : "Elles" sont sublimes !

WebBlogue SHF-France

synthèse billet La voix des personnes vulnérables…
Lets WIN, Keep on Fighting. (Steve Jobs)
Traduction : il faut gagner. et, continuer le combat

« Expo photo femmes handicapées : "Elles" sont sublimes ! » - handicap.fr

Résumé :

Belles, tout simplement. Mais aussi timides, pétillantes, bavardes, joyeuses, effrontées ou coquines... Elles ont décidé d'offrir leur charme à l'objectif. Elles ne sont pourtant pas top-models et ont même cette petite "différence" en plus qui fait d'elles des mannequins d'exception. En y regardant de plus près... Ces femmes séduisantes sont toutes en situation de handicap, qu'il soit moteur ou sensoriel.

(…)

Lire l'article original et complet

A Tous ceux qui se sont battus, et à ceux qui un jour devront le faire… Une pensée, rien qu'une petite pensée pour eux.

Handicap : une démocratie qui ne craint pas les fauteuils roulants

WebBlogue SHF-France

synthèse billet La voix des personnes vulnérables…
Lets WIN, Keep on Fighting. (Steve Jobs)
Traduction : il faut gagner. et, continuer le combat

« Handicap : une démocratie qui ne craint pas les fauteuils roulants » - francetvinfo.

Résumé :


Le Premier ministre britannique Winston Churchill et les présidents américain Franklin Roosevelt et soviétique Joseph Staline, le 4 février 1945, à l'ouverture de la conférence de Yalta.© The Art Archive / CCI

Aux Etats Unis, l’accessibilité au pouvoir des personnes en situation de handicap est une réalité depuis longtemps déjà. La figure historique de Roosevelt n’est pas un emblème resté sans suite. Textes de lois et acteurs politiques le prouvent encore aujourd’hui.

Cela fait tout juste trois lettres et cela change tout. ADA, autrement dit Americans with Disabilities Act, n’est autre que la loi en faveur des Américains handicapés. Participer aux mondes des affaires, des arts ou de la politique est possible depuis 1990, car officiellement, l’ADA garantit «l’égalité des chances et d’accès» pour les personnes handicapées physiques ou mentales.

(…)

Lire l'article original et complet

A Tous ceux qui se sont battus, et à ceux qui un jour devront le faire… Une pensée, rien qu'une petite pensée pour eux.

C’est Mon droit et il m’est indispensable

WebBlogue SHF-France

synthèse billet La voix des personnes vulnérables…
Lets WIN, Keep on Fighting. (Steve Jobs)
Traduction : il faut gagner. et, continuer le combat

« C’est Mon droit et il m’est indispensable » - agoravox.fr

Résumé :

Quand l'état est en faillite ...

La limite d'une loi.

Je découvre chaque jour un peu plus un monde nouveau et fort complexe : celui du handicap. L'intégration scolaire est une formidable idée, pour peu qu'elle se fasse réellement selon les modalités fixées par la loi. La limite naturellement réside dans la capacité de l'état français à tenir ses engagements, à maintenir un train de vie qui semble désormais bien trop excessif pour ses frêles finances.

(…)

Lire l'article original et complet

A Tous ceux qui se sont battus, et à ceux qui un jour devront le faire… Une pensée, rien qu'une petite pensée pour eux.

Plus de 70 pays sont encore infestés par les mines et les restes d'explosifs

WebBlogue SHF-France

synthèse billet La voix des personnes vulnérables…
Lets WIN, Keep on Fighting. (Steve Jobs)
Traduction : il faut gagner. et, continuer le combat

« Plus de 70 pays sont encore infestés par les mines et les restes d'explosifs » - lefigaro.fr

Résumé : Chaque année, des mines antipersonnel et restes d'explosifs de guerre (REG) font des milliers de victimes, civiles pour la plupart. Samedi 20 septembre, Handicap international organise dans 30 villes de France la 20e édition de la Pyramide de chaussures, devenue symbole de la lutte contre ce fléau.


(…)

Lire l'article original et complet

A Tous ceux qui se sont battus, et à ceux qui un jour devront le faire… Une pensée, rien qu'une petite pensée pour eux.

Berlin consacre un mémorial aux handicapés victimes du nazisme

WebBlogue SHF-France

synthèse billet La voix des personnes vulnérables…
Lets WIN, Keep on Fighting. (Steve Jobs)
Traduction : il faut gagner. et, continuer le combat

« Berlin consacre un mémorial aux handicapés victimes du nazisme » - leparisien.fr

Résumé : Benjamin Traub, jeune Allemand au regard triste né en 1914, était un enfant intelligent et doué. Mais sa schizophrénie l'a condamné à mort, tout comme 300.000 personnes handicapées tuées par les nazis et auxquelles Berlin rend hommage.

(…)

Lire l'article original et complet

A Tous ceux qui se sont battus, et à ceux qui un jour devront le faire… Une pensée, rien qu'une petite pensée pour eux.

Euthanasie : le Dr Bonnemaison acquitté

WebBlogue SHF-France

synthèse billet La voix des personnes vulnérables…
Lets WIN, Keep on Fighting. (Steve Jobs)
Traduction : il faut gagner. et, continuer le combat

« Euthanasie : le Dr Bonnemaison acquitté » - lefigaro.fr

Résumé :

L'urgentiste Nicolas Bonnemaison, poursuivi pour avoir abrégé la vie de sept malades en phase terminale, a été acquitté aujourd'hui de l'ensemble des faits par la Cour d'assises des Pyrénées-Atlantiques à Pau.

Le docteur Bonnemaison "a été acquitté de la totalité des faits" qui lui étaient reprochés, a dit le président à l'issue de quelque quatre heures de délibéré, provoquant le sourire du médecin, main dans la main avec un de ses avocats, et un tonnerre d'applaudissements dans la salle.

(…)

Lire l'article original et complet

A Tous ceux qui se sont battus, et à ceux qui un jour devront le faire… Une pensée, rien qu'une petite pensée pour eux.

Rachel Lambert, épouse de Vincent : « On a tant attendu cette décision »

WebBlogue SHF-France

synthèse billet La voix des personnes vulnérables…
Lets WIN, Keep on Fighting. (Steve Jobs)
Traduction : il faut gagner. et, continuer le combat

« Rachel Lambert, épouse de Vincent : « On a tant attendu cette décision » » - lemonde.fr

Résumé :


L'Assemblée du contentieux du Conseil d'Etat a autorisé mardi 24 juin l'arrêt des traitements de Vincent Lambert, patient tétraplégique en état végétatif depuis six ans. Int

(…)

Lire l'article original et complet

A Tous ceux qui se sont battus, et à ceux qui un jour devront le faire… Une pensée, rien qu'une petite pensée pour eux.

Dr Frédéric Chaussoy : «Comme moi, Nicolas Bonnemaison a fait son boulot»

WebBlogue SHF-France

synthèse billet La voix des personnes vulnérables…
Lets WIN, Keep on Fighting. (Steve Jobs)
Traduction : il faut gagner. et, continuer le combat

« Dr Frédéric Chaussoy : «Comme moi, Nicolas Bonnemaison a fait son boulot» » - leparisien.fr

Résumé : «Monsieur le président, je voudrais que vous m'autorisiez à m'asseoir aux côtés du Docteur Bonnemaison», lâche, d'une voix forte, le Dr Frédéric Chaussoy. C'est en «médecin», non pas en «militant», que témoigne devant la cour d'assises de Pau l'anesthésiste-réanimateur qui avait aidé Vincent Humbert à mourir il y a onze ans.

(…)

Lire l'article original et complet

A Tous ceux qui se sont battus, et à ceux qui un jour devront le faire… Une pensée, rien qu'une petite pensée pour eux.

Procès Bonnemaison : le bouleversant témoignage d'une consoeur médecin

WebBlogue SHF-France

synthèse billet La voix des personnes vulnérables…
Lets WIN, Keep on Fighting. (Steve Jobs)
Traduction : il faut gagner. et, continuer le combat

« Procès Bonnemaison : le bouleversant témoignage d'une consoeur médecin » - leparisien.fr

Résumé : C'est une petite femme en chemisier blanc, très émue, qui s'avance à la barre. Marie-Pierre Kuhn, 48 ans, mère de trois enfants, est médecin anesthésiste-réanimateur. Elle travaille à l'hôpital de Bayonne depuis 1998, où elle exerce au bloc opératoire. Elle y a connu Nicolas Bonnemaison dont elle salue, comme l'ont fait avant elle d'autres confrères de l'ex-urgentiste, «les dossiers bien tenus» et «la grande honnêteté».

(…)

Lire l'article original et complet

A Tous ceux qui se sont battus, et à ceux qui un jour devront le faire… Une pensée, rien qu'une petite pensée pour eux.

visiteurs.